Principales dates de l’histoire du Maroc

BLOG354

IIe siècle av. J.-C.

Les Phéniciens fondent Carthage, dans l’actuelle Tunisie. L’influence de la ville rayonne sur l’ensemble de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée.

 

146 av. J.-C.

Chute de Carthage et début de l’occupation romaine.

 

429

Les Vandales et les Wisigoths se chassent successivement d’Espagne jusqu’au Maroc. Leurs royaumes doivent faire face aux attaques berbères et tombent rapidement en décadence.

 

476

Chute de l’empire romain. L’empire byzantin dirige de loin les affaires nord-africaines.

 

649

Venus d’Egypte, qu’ils ont convertie à l’islam, les Arabes se lancent à l’assaut de l’Afrique du Nord. Les troupes byzantines et berbères leur font face.

 

711

Dernier rempart contre la domination arabe sur l’Afrique de Nord, les tribus berbères se convertissent à l’islam.

 

740

Les gouverneurs arabes sont chassés du Maroc.

 

780

Moulay Idriss fonde la première dynastie marocaine. À partir de cette date, l’islam s’enracine peu à peu au Maroc.

 

vers 1060

Arrivée au pouvoir des Almoravides, dont la domination s’étend sur un vaste empire.

 

1130-1200

Les Almohades conquièrent l’ensemble du Maghreb. C’est l’âge d’or du développement culturel marocain. Lorsque l’empire almohade s’effondre, il est remplacé par les Mérinides.

 

1415/1515

Les Européens s’intéressent au Maroc. Les Portugais s’emparent de Ceuta, les Espagnols créent des avant-postes sur les côtes du pays, alors dirigé par les Ouattasides (Fès) et les Saadiens (Marrakech).

 

Milieu du XVIe siècle

Les Saadiens s’allient avec les Espagnols pour contrecarrer l’avancée de l’empire ottoman.

 

1666

La dynastie des Alaouites (notamment avec Moulay Ismaïl) mettent un terme à des années de guerre civile et parviennent à instaurer une paix fragile, elle multiplie les relations avec la France.

 

1844

Le traité de Tanger entre la France et le Maroc calme les tensions nées alors que la France a commencé la conquête de l’Algérie. Le Maroc est par ailleurs convoité par plusieurs pays européens, l’Espagne (qui prend pied dans le nord du pays en 1860) et l’Angleterre (qui tente d’obtenir des avantages commerciaux).

 

1884

Les Espagnols s’implantent au Sahara occidental.

 

1906

Conférence d’Algésiras : les nations européennes délimitent leur influence au Maroc. L’Espagne et la France, ainsi que la Grande-Bretagne et les États-Unis, sont privilégiés.

 

1907

L’assassinat de ressortissants français sert de prétexte à une domination de plus en plus forte de la France.

 

1912

Le traité de Fès instaure officiellement le protectorat français. L’Espagne contrôle le nord du pays.

 

1912/1956

Les années du protectorat sont marquées par l’implantation de nombreux colons français, le développement des moyens de transport, le déplacement de la capitale à Rabat et… la naissance d’une contestation anti-française. Parce qu’il sympathise avec les nationalistes du parti de l’Istiqlal, le sultan Mohammed V est exilé en 1953. La lutte pour l’émancipation du Maroc s’engage alors que la guerre d’Algérie commence.

 

1956

L’indépendance est proclamée et Mohammed V, de retour d’exil, devient roi du Maroc. L’Espagne renonce également à son protectorat tout en gardant les enclaves de Ceuta et Melilla ainsi que le Sahara occidental (dit alors « espagnol »).

 

1961

Le jeune Hassan II succède à son père, Mohammed V. Il promulgue une Constitution l’année suivante. L’opposition de l’UNFP de Ben Barka est virulente. Les « années de plomb » débutent bientôt, marquées par la répression de l’opposition.

 

1965/1970

L’assassinat de Ben Barka est à l’origine de troubles graves. Hassan II décrète l’état d’urgence.

 

1975

La « Marche verte » : 350 000 volontaires marocains sans armes pénètrent dans le Sahara espagnol (qui recèle de nombreuses mines de phosphate), dont ils demandent la restitution. Après le retrait espagnol, le Maroc occupe la majeure partie de cet immense territoire, sans tenir compte des Sahraouis (habitants du Sahara occidental).

 

1977

Les partisans du roi remportent les élections.

 

1978

L’ONU se prononce en faveur de l’autodétermination des Sahraouis et condamne l’occupation marocaine. Sur place, les combattants du Polisario luttent contre l’armée marocaine. Le Maroc favorise l’implantation de familles marocaines dans ce territoire contesté.

 

1991

L’ONU crée une force de maintien de la paix au Sahara occidental.

 

1997

Un référendum portant sur l’autodétermination du Sahara occidental est décidé sous l’impulsion de l’ONU. Il est fixé à juillet 1998.

 

1999

La date du référendum est repoussée à juillet 2000, les deux parties ne parvenant pas à trouver un accord sur la constitution des listes électorales. L’année du Maroc en France donne lieu à de multiples manifestations culturelles. En juillet, le décès de Hassan II met fin à un règne de 38 ans. Son fils, Mohammed VI, lui succède.

 

2001

À l’issue de difficiles négociations, le conseil de sécurité prolonge la mission de l’ONU au Sahara occidental.

 

2002

L’Union socialiste des forces populaires (USFP) du Premier ministre Abderrahmane Youssoufi remporte les élections législatives. Mohammed VI nomme un nouveau gouvernement dont le courant islamiste, qui avait fait une percée aux précédentes élections, est absent. En mars, le roi annonce son mariage avec une jeune informaticienne de 24 ans, Salma Bennani.

 

2004

Un séisme fait plus de 500 morts dans le nord du pays. Le Maroc signe des accords de libre-échange avec l’Union européenne et les États-Unis, et acquiert le statut d’allié majeur hors OTAN. La commission Vérité et Réconciliation diffuse le témoignage de victimes de violations des droits de l’homme durant les « années de plomb ».

 

2005

À la suite des attentats islamistes de Casablanca en mai 2003 et de Madrid en mars 2004, dont la plupart des auteurs sont marocains, le Maroc se rapproche de l’Union européenne et des États-Unis pour lutter contre le terrorisme.

 

2006

Le Maroc propose un statut autonome pour le Sahara occidental. Des négociations ont lieu pour la première fois depuis sept ans entre les autorités et le Front Polisario, mais elles se soldent par un échec.

 

2010

Deux magazines doivent cesser leur publication : Nichane et Le Journal hebdomadaire, après avoir publié des articles jugés irrévérencieux.

 

2011

Au cours du printemps arabe, le peuple marocain manifeste contre la corruption, réclame des investissements dans le domaine de la santé, ainsi que l’arrêt des représailles contre les dissidents. Le 1er juillet, 98,5% d’électeurs votent avec un oui massif pour une nouvelle constitution. Le Premier ministre devient ainsi le chef du gouvernement. Les élections législatives anticipées de novembre sont remportées par les islamistes modérés du Parti justice et développement.

Vous aimerez aussi :

3 thoughts on “Principales dates de l’histoire du Maroc

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien