Festivals du Sud du Maroc

BLOG581

TIMITAR
Le Festival Timitar est un festival marocain qui a lieu à Agadir (Maroc) en juillet. Le conseil régional de Souss Massa Draâ a initié ce festival Timitar afin de mettre en place un projet culturel qui soit un espace de rencontre entre les artistes amazighs et les musiques du monde. Le président du festival est la magnat de l’énergie Aziz Akhennouch. Le directeur artistique du festival est Brahim El Mazned.

CONCERT DE LA TOLÉRANCE
Le concert de la tolérance est un concert organisé par des chaînes de télévision et des promoteurs de régions touristiques pour faire passer un « message de respect de l’autre et des différences, pour la paix, la tolérance, la fraternité et pour la lutte contre toute forme de discrimination » à travers une grande fête musicale. Les estimations du nombre de spectateurs sur place varient entre 120 000 et 250 000.

FESTIVAL CINÉMA ET MIGRATION
Dans le cadre de son développement culturel et de son rayonnement, la ville d’Agadir a créé en 2003 sous l’impulsion de l’Association Initiative Culturelle le festival du cinéma dont l’objectif est de favoriser la rencontre des professionnels du 7éme art avec le public de la ville, de la région et du pays. Ce festival s’organise autour d’un thème d’intérêt général et d’actualité : l’Immigration. Le positionnement de ce festival est d’offrir au plus grand nombre l’accès au 7ème art sur une thématique favorisant l’ouverture au monde et la tolérance.

FESTIVAL AZALAY DE LA MUSIQUE AFRICAINE
Ouarzazate accueille chaque fin octobre de chaque année le festival Azalay, destiné à la célébration des musiques africaines. Lors de cet évènement, on assiste à la promotion des plus beaux patrimoines musicaux africains avec des rencontres entre musiciens, un colloque ayant pour thème : « Maroc-Afrique subsaharienne : quelle histoire et quelle culture en commun ? » On a également une exposition sur les produits du terroir et de l’artisanat.

LE FESTIVAL NATIONAL DES ARTS D’AHWACH
Le Festival national des arts d’Ahwach a lieu du 19 au 21 octobre à Ouarzazate, une occasion pour célébrer les différentes variantes des arts populaires marocains.
Initié par la Direction régionale de la Culture de Souss-Massa-Drâa, en partenariat avec le Conseil provincial de tourisme d’Ouarzazate (CPT), l’Office National Marocain du tourisme (ONMT) et les Conseils provincial et municipal de la ville, cette manifestation, connue auparavant sous le nom de Festival d’Ahwach Ouarzazate, vise à contribuer à la préservation du patrimoine immatériel populaire, en assurant à la fois son renouvellement, son authenticité et la diversité de ses styles d’expression.
Le festival, qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant à promouvoir le produit touristique de la région, sera aussi une occasion pour s’attarder sur les dimensions intellectuelles, artistiques et connotatives des arts d’Ahwach, et par conséquent rendre hommage aux figures emblématiques de cet art dans la zone d’Ahwach, précise un communiqué de la Direction régionale de la culture.

FESTIVAL IKLANE À OUARZAZATE
La population Amazigh de la région de Ouarzazate parle deux langues Tachelhit pour les tribus proche de la région de Ouarzazate (Imaghran, Tikert, Idelssan, Ait Ben Haddou…) et Tamazight (Ait Yahya, Jbel Mgouna…).

Ce parfait brossage culturel s’est manifesté dans un festival de la chanson et de la musique Amazigh. Cet événement sera une manifestation parmi les manifestations les plus renommés du royaume et sera la tribu artistique des trois cultures Amazigh (Tachelhit, Tamazight et Tarifit).

FESTIVAL NATIONAL DU FILM AMAZIGH À OUARZAZATE
Chaque édition du festival national du film amazigh, s’évolue tants au niveau d’organisation qu’au niveau de la programmation, et d’activités. La dernière édition tenu entre 20 et 25 Octobre 2009, a connu une effervescence  et un dynamisme des acteurs de secteur de l’audio-visuel d’expression amazigh durant la durée du festival, ce dynamisme dû à l’organisation en parallèle du festival de la première rencontre entre les producteurs et les réalisateurs des films d’expression amazigh, cette rencontre à connu une participation massive et considérable de ces acteurs, ainsi que les critiques de cinéma.

FESTIVAL INTERNATIONAL DES NOMADES
Le Festival International des Nomades est un festival de plein air, un festival citoyen et artistique. Il se déroule une fois par an à M’hamid El Ghizlane, à 90 kms au sud de Zagora dans la vallée du Drâa (Maroc).

Ce festival est un véritable « tremplin » pour la culture nomade avec en en toile de fond un thème qui varie chaque année. Pendant quatre jours les visiteurs assistent à des tables rondes, ateliers et conférences sur des sujets variés: le patrimoine, la flore, la faune, la sculpture, la protection de l’environnement, la santé, l’éducation, l’agriculture, l’économie…

FESTIVAL DE CHTOUKA AIT-BAHA DÉDIÉ À LA MIGRATION
« Al Mougar Nin Imouda » (Festival des migrations) se propose de revenir sur un siècle de migrations marocaines de 1912 à 2012, à travers des conférences et des ateliers, ainsi que des témoignages d’universitaires, chercheurs et acteurs socio-économiques, expliquent les organisateurs de cet évènement de trois jours.
Un hommage devra être rendu, au cours de cette manifestation, à plusieurs personnalités marocaines du monde universitaire, politique et artistique, dont l’universitaire Aicha Belarbi, l’ancien ministre chargé de la communauté marocaine résidant à l’étranger, Mohamed Ameur, le militant et homme politique Bensaïd Aït Idder, et l’artiste Omar Sayyed.

FESTIVAL IGOUDAR
Le festival IGOUDAR (Août 2008) d’Ida Ou Gnidif dédié au sujet d’Ahwach a été marqué par l’organisation de différentes activités sportives, artistiques, culturelles et sociales, qui ont attiré une assistance nombreuse dont un grand nombre de Marocains Résidant à l’Etranger.

Au plan culturel, plusieurs conférences, traitant de thèmes locaux et nationaux ont été organisées avec la participation de chercheurs qui ont tenu à mettre en relief le rôle des habitants de la région dans la lutte de libération nationale.

PROJET DE FESTIVAL AJMAK
Ajmak constitue l’une des fiertés de la grande partie de la région Souss Massa Draa (Chtouka Ait Baha, Inezgane, Tiznit, Sidi Ifni et une partie de Taroudant), de part sa valeur ancestrale en tant que poésie instantanée chantée en groupe qui se transmet de génération en génération. Souvent lié à la bénédiction d’un saint ou d’un marabout local. Or,  Ajmak est en voie de disparition, du fait qu’il ne se pratique plus lors de festivités contemporaines. Ainsi, nous allons prendre l’initiative de le réhabiliter via l’organisation d’un festival dédié spécialement à AJMAK. Le festival aura pour objectif de valoriser cet art en impliquant toutes les troupes spécialisées en la matière. Le principe du festival consiste à joindre l’utile à l’agréable en organisant, à l’instar des spectacles, une compétition entre les différentes troupes pratiquant AJMAK dans la région. Les critères de la compétition se baseront sur l’originalité et le respect du rituel pur d’Ajmak,  avec  toute son histoire toujours vivante dans le cœur d’une grande majorité des habitants de la province.

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien